Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Sommaire du dossier

Parcours universitaires : témoignages

Economie de la mer et aménagement du littoral pour ce master toulonnais

Paca - Nice / Publication : 11 mars 2019
Sans idée précise après l’obtention d’un bac ES, Corentin voulait une formation générale, ouverte sur une variété de possibles. Il intègre alors la licence économie gestion de l’Université de Toulon.
Il est actuellement en M2 Economie du développement parcours économie de la mer et aménagement du littoral.

Visuel aménagement du littoral

Pourquoi avoir choisi ce master ?

Ce diplôme traite les aspects de l’aménagement du littoral mais aussi du territoire, ce qui m’intéresse particulièrement. J’ai d’ailleurs rédigé en M1 un mémoire sur l’économie et la réhabilitation urbaine en Méditerranée.

Les deux principaux sujets d’études de cette formation sont  l’économie de la mer et l’aménagement du littoral et du territoire. 

Le premier concerne les enjeux et les risques  avec l’encombrement des littoraux, les besoins en logement…Les cours portent sur l’économie et le droit de la mer, l’environnement,  la gestion intégrée du littoral… On apprend à concevoir des projets en tenant compte de tous les aspects du littoral et en particulier de la dégradation environnementale.

Dans le second thème, on a des cours d’urbanisme, de diagnostic territorial,  de démographie, d’étude des politiques urbaines.

Quels atouts a ce diplôme ?

C’est une formation ancrée dans le concret ! Cours théoriques, colloques, conférences alternent avec la pratique. Je suis ainsi parti avec d’autres étudiants 3 jours dans le Verdon dans le cadre du renouvellement de la charte du Parc naturel régional du Verdon. On y a enquêté et réalisé une étude sur la mobilité des personnes de ce parc.

Dernièrement, j’ai visité une pisciculture pour rencontrer des professionnels qui nous ont  parlé de leur métier.  

D’autres projets ont vu le jour cette année : un système de vélib à Toulon, une étude de l’érosion des plages dans le sud de la France, un musée de la plongée, du dragage portuaire …

L’intervention de nombreux professionnels est aussi une chance car ils viennent d’horizons divers : du Pôle de compétitivité Mer Méditerranée, de l’agence d’urbanisme de l’aire toulonnaise, de l’IFREMER, de l’agence française pour la biodiversité…

C’est aussi une petite structure. On est peu nombreux et on travaille beaucoup en équipe.

Et puis, pour quelqu’un comme moi, très attaché à sa région, ce master répond vraiment à des problématiques actuelles que l’on retrouve sur notre littoral : encombrement, congestion, besoin en logement.

Quels projets avez-vous ?

Dans l’immédiat, je suis en stage de mars à fin août à l’agence d’urbanisme de l’aire toulonnaise et du Var. Je réalise des études sur l'impact des industries créatives et culturelles sur la croissance et la compétitivité des territoires.

Faire un long stage est une opportunité car ça nous permet de confirmer - ou d’infirmer ! – notre choix.

En septembre, je chercherai un emploi dans la région. Je suis confiant car il y a ici de nombreuses structures dans l’aménagement du territoire et l’urbanisme.

aménagement du littoral Inter

Fiche d’identité du Master Economie du développement parcours économie de la mer et aménagement du littoral

Ce tout jeune master forme à la gestion de projets de développement local lié à l’économie de la mer et l’aménagement du littoral. Il combine théorie, pratique et méthodologie.

Au cœur de ce diplôme

 l’analyse économique  dans des domaines très variés : l’international, le transport,  l’environnement  maritime,  l’aménagement des espaces littoraux, le tourisme...

Une coloration professionnalisante 

Les stages de 2 à 4 mois en M1 et de 4 à 6 mois en M2 se font  dans les labos de recherche universitaires, dans des collectivités territoriales, des parcs nationaux, des agences d’urbanisme, des cabinets d’études spécialisés dans les projets maritimes, au pôle de compétitivité Mer...En outre, 40% des enseignements en M2 sont assurés par des professionnels.

L’admission 

se fait sur dossier pour des licenciés en économie gestion mais ce master accepte des étudiants motivés venant  d’autres horizons. En 2018, 60 dossiers de candidatures pour 15 places en M1.

Les débouchés

Chargé d’études, chargé de mission, chargé de projet dans le développement local et territorial, le tourisme, le  transport  maritime, l’urbanisme…ou la poursuite d’études en doctorat pour faire de la recherche.

aménagement du littoral enseignant

D’après les propos recueillis auprès de Monsieur Van Huffel, responsable du master I Economie de la mer et aménagement du littoral à l’Université de Toulon

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels