Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Île-de-France Créteil Paris Versailles Équipes éducatives Agenda des actions

Olympiades des sciences de l’ingénieur : “les élèves de STI2D vont loin dans la réalisation des produits”

Ile-de-France - Créteil Paris Versailles / Publication : 11 mai 2018
Les projets présentés au concours des “Olympiades des sciences de l’ingénieur”, organisé par l'Upsti, mettent en lumière les atouts des filières STI2D, encore méconnues. Le président de l'association, Hervé Riou, répond aux questions de l'Onisep, à la finale académique de Paris.

Hervé Riou, président de l'Upsti, mai 2018

Quels sont les objectifs des "Olympiades des sciences de l’ingénieur" ?

 

Le concours des olympiades s’adresse aux classes de première et terminale des séries S sciences de l’ingénieur (S-SI) et sciences et technologies de l’industrie et du développement durable (STI2D). Il donne l’occasion de présenter, par académie, des projets innovants en sciences de l’ingénieur, issus de travaux d’équipes pluri-technologiques, encadrées par un enseignant. Et parce qu’elle change de paradigme d’enseignement, avec un professeur "accompagnant" les élèves, la pédagogie de projet mise en œuvre dans ces réalisations participe aussi de l’innovation. Les proviseurs ont noté que les élèves s’y investissaient au-delà de leurs heures de cours.

Les Olympiades des sciences de l’ingénieur 2018 et de l'Upsti

Finale des Olympiades des sciences de l'ingénieur, le 17 mai 2018 à Lisses (91).

Un jury, composé d’enseignants et de professionnels, sélectionne les projets admis à concourir en finale nationale. Tous les événements organisés par l'UPSTI ont pour objectif de valoriser : les sciences de l’ingénieur (S-SI, STI2D), l'innovation technologique dans l’enseignement, le rapprochement entre l’école et l’entreprise. 

Notre principale mission est de favoriser la poursuite d'études des jeunes, garçons et filles, vers les métiers d'ingénieurs.

Quelle est la proportion de classes de STI2D à concourir ?

En Ile-de-France, la proportion des STI2D aux olympiades des sciences de l'ingénieur, est particulièrement importante. Elle représente 58 % des projets présentés. Au national cette participation est de 36 %.

Dans les projets présentés, y a-t-il des particularités liées aux filières STI2D ?

Les projets développés dans les filières STI2D sont généralement plus expérimentaux.

Les élèves de STI2D vont beaucoup plus loin dans la réalisation des produits, ils sont très attachés aux aspects concrets et à la démarche de tests/erreurs.

Les S-SI sont plus dans la modélisation, ils abordent les problèmes de façon plus abstraite, car on leur enseigne d'abord la théorie. La pédagogie mise en œuvre dans les deux filières est très différente. On est en présence de deux cultures de formation, de deux populations qu'il ne faut pas opposer l'une à l'autre. On a besoin des deux approches, elles se rencontrent dans la réalisation des produits. Et il ne faut pas oublier que S-SI et STI2D ont les mêmes objectifs de formation.

L’attractivité de la filière STI2D pour devenir ingénieur est–elle en train de s’accroître ?

On se confronte encore à certains stéréotypes sur les filières. En Ile-de-France, particulièrement à Paris, il y a une attirance massive pour les formations générales et une certaine méconnaissance des filières technologiques. Or, il y a un concours réservé, des classes prépa spécifiques, pour les bacs STI2D. Avec un bon dossier, il ne faut surtout pas hésiter.

Toutes les écoles d'ingénieurs, ont un quota de places. Cela peut permettre à des profils, différents de ceux qui réussissent en S-SI, d'accéder, par exemple, à Centrale !

A l'issue des 5 ans de formation, quel que soit leur bac d'origine, les jeunes ont le même diplôme et il est impossible de les différencier. Le mieux est d’aller rencontrer des jeunes qui choisissent STI2D : en général, ils ne le regrettent pas. Les formations comme STI2D auront tendance à se développer car l’ingénierie, est un secteur tourné vers le futur qui présente des opportunités d’emplois considérables

L’Upsti, un réseau d’enseignants

Logo Upsti 2018

L’Union des professeurs de sciences et techniques industrielles anime, depuis 1982, un important réseau de professeurs. Elle intervient dans les débats liés à la formation scientifique et technologique sous plusieurs formes.

  • Elle participe à l’élaboration des programmes et au comité de suivi pour l’évolution des classes Prépa.
  • Elle défend et promeut l’enseignement des sciences pour l’ingénieur, de l’informatique et des sciences du numérique à tous les niveaux de formation : au collège, au lycée et dans l’enseignement supérieur.
  • Elle se définit comme un laboratoire d’idées au croisement de l’innovation scientifique et technologique et de l’innovation pédagogique et œuvre au rapprochement école/l’industrie, en veillant au continuum insertion.
  • Elle organise différents événements, à destination des jeunes, dont, chaque année, les Olympiades des sciences de l’ingénieur et Carrières d’ingénieur au féminin.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels