Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Grand Est Reims Informations métiers Découvrir les secteurs professionnels

Les littéraires et l'entreprise (vidéo FAE)

Champagne-Ardenne - Reims / publication : 22 février 2017
Et si les philosophes, les historiens, les linguistes, et autres littéraires avaient leur place en entreprise ? En Angleterre, la réponse ne fait aucun doute. En France, les représentations commencent tout juste à bouger et plus que les employeurs, ce sont les élèves et les étudiants qu’il faut convaincre.

Des qualités à valoriser

Les étudiants en Lettres et Sciences Humaines se dirigent majoritairement vers la fonction publique et notamment l’enseignement. Pourtant, leurs compétences – capacités d’analyse, de synthèse et d’argumentation, d’aisance rédactionnelle et à communiquer – peuvent tout à fait intéresser les entreprises privées. Sans compter qu’avoir réussi son cursus universitaire est aussi un gage d’autonomie et d’adaptabilité !

Des nouveaux débouchés pour les littéraires

Aujourd’hui, à l’issue d’une formation appropriée, ils peuvent occuper des fonctions très variées aussi bien dans le secteur du commerce, du droit, que dans celui des arts du spectacle ou même du paramédical. Et sur internet ! Il est évident que la crédibilité d’une entreprise se joue aussi sur la qualité de sa présentation, de sa communication dans un contexte international et sur les médias numériques. L’université de Reims Champagne-Ardenne propose le Master Gestion multilingue de l’information à l’université de Reims Champagne-Ardenne qui forme les littéraires à ce secteur en plein essor.

La bi-licence lettres-informatique de l’université Paris-Sorbonne

Depuis la rentrée 2016, une bi-licence lettres-informatique est proposé depuis la rentrée 2016 à l’université Paris-Sorbonne. Ce cursus donne des atouts considérables pour aborder les nouveaux métiers du numérique. Recrutement sur dossier : bacheliers S mention bien ou TB avec une bonne formation littéraire et excellents littéraires ayant suivi une formation de renforcement en mathématiques présentent a priori un profil idéal pour cette formation.

> En savoir +

Le Master Gestion multilingue de l’information de l’université de Reims Champagne-Ardenne

Le master professionnel Gestion multilingue de l’information (GMI) vise à former des étudiants aux techniques du traitement de l’information (réception de l’info, rédaction/conception, diffusion, veille) dans le domaine des nouvelles technologies et dans un cadre multilingue. Les candidats sont le plus souvent issus de licence de langues (LLCE anglais, allemand, espagnol, Langues étrangères appliquées) ou de lettres. Après cette formation pluridisciplinaire, des postes aussi variés que chef.fe de projet web, gestionnaire des réseaux sociaux, chargé.e de communication, spécialiste en référencement, rédacteur.rice web, etc. sont accessibles.

> En savoir +

Après une CPGE littéraire la BEL, Banque d’épreuves littéraires

La banque d’épreuves littéraires (BEL) ouvre largement les perspectives d’accès aux grandes écoles pour les étudiants en classes préparatoires. À partir des épreuves écrites des concours des Ecoles nationales supérieures (ENS), les candidats peuvent être admissibles — c’est à dire se présenter à une seconde série d’épreuves en vue de l’admission définitive — aux écoles partenaires de la BEL.

Les écoles partenaires

> CELSA (Université Paris Sorbonne)

> Concours Banque commune d’épreuves (BCE) 25 école

> Concours Ecricome 6 écoles 

> Les écoles : École nationale des Chartes - École supérieure d’interprètes et de traducteurs (ESIT, Université Sorbonne nouvelle Paris 3) - Institut supérieur du management public et politique (ISMaPP) - Institut de management et
de communication interculturels (ISIT) - Instituts d’Etudes Politiques : Sciences Po Aix - Sciences Po Lille - Sciences Po Lyon - Ecole du Louvre - ESM Saint Cyr.

Les métiers d’avenir du numérique : le Big data

La France développe dorénavant des écoles de pointe pour former ces professionnels polyvalents qui doivent posséder à la fois des compétences en mathématiques, en sciences humaines, en informatique… Et où même les littéraires sont les bienvenus ! Car ces métiers où il faut à la fois être créatif, adaptable, communicatif, inventer des algorithmes, savoir programmer, gérer et analyser des données massives et leur trouver une utilité demandent un grand spectre de connaissances et, du coup, de nouvelles façons d’aborder les formations. Source : pôle emploi

> En savoir +

Dans l’académie de Reims : l’UTT (Université de technologie de Troyes) a ouvert son cursus d’ingénieur « ISI » (Informatique et systèmes d’informations) aux étudiants de deuxième année de prépa lettres et sciences sociales (B/L) en janvier 2014. Pour « accompagner » les évolutions du métier d’ingénieur en systèmes d’information.

> Téléchargez la brochure de l'UTT

Ils sont de formation littéraire, en entreprise et ils témoignent

Téléchargez le dossier «  les littéraires et l’entreprise » et découvrez les témoignages des enseignants et des professionnels.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels