Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Handicap et emploi au Crédit Agricole

Publication : 18 juin 2018
La FNCA (Fédération nationale du Crédit Agricole) mène des actions en faveur de la formation et de l'emploi des jeunes en situation de handicap. Entretien avec France Villette, directrice générale adjointe.

Article Handicap et emploi au Crédit Agricole

Comment les caisses régionales de Crédit Agricole recrutent-elles des personnes en situation de handicap, en particulier des jeunes ?

Le recrutement est un des piliers de notre politique handicap, avec la sensibilisation des personnels en place en situation de handicap, pour les inciter à se déclarer, et le recours à des entreprises adaptées ou au secteur protégé. C'est souvent problématique pour des jeunes de trouver un stage, une formation en apprentissage ou un emploi. Le recrutement est une brique importante, car nous devons répondre aux besoins des territoires. Mais d'une région à l'autre, il y a une hétérogénéité dans la prise en compte du handicap. Par exemple, Pôle Emploi n'a pas d'antenne handicap dans toutes les régions (je pense notamment à la Martinique ou à la Guyane, mon précédent poste), nous travaillons généralement avec l'Agefiph et les associations locales. Nous proposons toutes nos offres sur les sites internet.

Nous menons un travail de fond avec les établissements scolaires et d'enseignement supérieur. A titre d'exemple, l'université de Rennes est très ouverte depuis longtemps à l'accueil des étudiants en situation de handicap. Nous sommes partenaires de l'association Arpejeh depuis 3 ans. Notre objectif via ces partenariats est d'aider les jeunes à construire un projet d'orientation vers une licence pro ou un master.

Comment aidez-vous vos équipes à les accueillir ?

Que ce soit pour un stage, un CDD ou un CDI, nous mettons en place des actions de sensibilisation spécifiques. L'ensemble du personnel des caisses régionales de Crédit Agricole est fier de l'association HECA. Nous travaillons avec les managers pour expliquer la complexité du handicap, en particulier des handicaps invisibles. Ceux qui doivent accueillir une personne en situation de handicap suivent une formation d'une journée, avant ou pendant l'accueil. Elle leur permet d'échanger avec d'autres managers. Les services RH et logistique veillent à ce que le poste de travail soit prêt quand la personne arrive. Les services formation des Caisses régionales organisent un temps fort d'accueil collectif pour les nouveaux recrutés, qu'ils soient en situation de handicap ou pas. Cela permet au groupe des nouveaux arrivants de se connaître et de mieux s'intégrer.

Quelle réponse apportez-vous au manque de formation des demandeurs d'emploi en situation de handicap ?

Les caisses régionales de Crédit Agricole recrutent principalement pour des métiers au service des clients. Elles ont une grande tradition d'intégration par l'apprentissage. C'est un moyen de rentrer dans des cursus universitaires sans avoir le bac.

Nos métiers se complexifient, et nous avons de plus en plus d'exigences en termes de formation initiale. Nos politiques de recrutement évoluent. Nous sommes ouverts à tout type de formation, par contre nous exigeons un niveau et des compétences. Il faut être agile avec les chiffres, le droit, la fiscalité, savoir expliquer aux clients. Ce sont des techniques qui s'apprennent, encore faut-il avoir la capacité d'apprendre, s'intéresser aux projets de vie de ses clients, ou aux projets de professionnels qui souhaitent développer leur activité.

Ensuite, nous avons les moyens de donner en interne une formation bancaire. Nous sommes en train d'expérimenter une formation de niveau bac + 3 avec le CFA d'Aquitaine. Nous avons des formations diplômantes, grâce à l'IFCAM (Institut de formation du Crédit Agricole Mutuel), et nous travaillons en partenariat avec des CFA. L'apprentissage reste pour nous l'une des meilleures voies.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels