Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations

Autisme et formation au numérique

Publication : 27 juin 2018
Basée à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), l'association Créative Handicap propose une formation d'un an au numérique 3D pour permettre à des jeunes adultes autistes de trouver un emploi. Présentation.

Autisme et formation au numérique

Un endroit chaleureux

Depuis 2004, Créative Handicap fait de l'art un vecteur de rencontres et de développement chez des personnes de tout âge. L'atelier La Fabrique offre un cadre artistique stimulant où l'on trouve tout, aussi bien imprimante 3D que sculpture en plâtre. On y fait la connaissance notamment de Raphäel, 33 ans, qui est formateur, entre autres, pour la formation Supermakers 2.0 , et Charlène, assistante de direction au sein de l'association.

Une formation personnalisée

Des jeunes et des adultes (appelés Supermakers) comme Joachim, 28 ans, et Alexandre, 23 ans, sont accompagnés et formés à la modélisation et l'impression 3D deux heures par semaine. Pendant un an, grâce à la création et à la fabrication d'objets, par exemple des robots, ils cherchent une solution concrète pour répondre aux problèmes que rencontre une personne en situation de handicap. Raphaël, le formateur, encadre des personnes aux profils différents. Certaines sont plus rapides que d'autres dans l'apprentissage. C'est pourquoi, Raphaël prend soin d'adapter sa pédagogie, permettant ainsi à chacun des participants d'avancer à son rythme et de fournir un travail de qualité.

Vers l'insertion sociale et professionnelle

Le programme Supermakers 2.0 est le premier enseignement en France adapté et personnalisé à la programmation et à la personnalisation 3D. Autre caractéristique importante : il est gratuit pour les participants, grâce au soutien de partenaires comme la Fondation Orange. Avec six arrivants supplémentaires pour la session 2018 - 2019 et un livre d'accompagnement en préparation, le module se développe. Cette formation qualifiante et reconnue permet à des personnes autistes, très souvent exclues du marché du travail, de développer des compétences techniques, de l'autonomie et de l'entraide. Cela leur permet d'évoluer dans un milieu professionnel. Preuve que cela fonctionne : ce projet a été mis en œuvre en Belgique en 2008, permettant l'embauche de 45 personnes autistes par l'entreprise Passwerk.

Imprimer

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels