Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Imprimer
Accueil Choisir mes études Ma 1re année en...
Publication : mars 2017

Ma 1re année en BTS Assistant de manager

Wafae et Morgan, 19 ans, sont inscrits en BTS assistant de manager au lycée Jacques Prévert de Longjumeau (91). L’une est en formation initiale, l’autre en apprentissage. Tous deux ont choisi de suivre cette formation qui prépare au métier d’assistant de direction dans différents secteurs (commerce, logistique, export, ressources humaines...), et qui prévoit deux langues étrangères. Pourquoi avoir choisi ce BTS ? Que souhaitent-ils faire une fois diplômés ? Réponses.

Info plus

Fiche formation

Pourquoi avoir choisi ce BTS?

"Ce n’était pas mon 1er choix !, témoigne Wafae, qui avait postulé en DUT gestion des entreprises et des administrations option gestion et management des organisations après son bac STMG option ressources humaines. J’ai été sur liste d’attente, mais je n’ai pas été prise. J’ai donc opté pour le premier BTS de ma liste". Après son bac ES, Morgan souhaitait intégrer un DUT techniques de commercialisation en apprentissage. "J’ai démarché des entreprises. L'une d'elles m’a accepté, mais le référent voulait m’embaucher comme assistant de manager. J’ai donc bifurqué vers ce BTS."

Quelles sont les difficultés rencontrées ?

Morgan a eu des difficultés dans les enseignements professionnels, notamment les outils informatiques (Excel, tableaux croisés dynamiques...). "Les bacheliers professionnels et STMG les connaissent, mais on ne les aborde pas en bac général. Il m’a fallu un temps d’adaptation. Mais ça se rattrape vite, juste le temps de comprendre la logique de ces logiciels !" Le jeune homme n’a en revanche eu aucun mal en économie et management, car il a retrouvé des notions abordées en filière ES. "J’ai dû faire des efforts en langues, surtout en anglais, car je n’ai jamais été très bon…" Ce n'est pas le cas de Wafae. "J’apprécie les langues étrangères. Je suis à l’aise en anglais, moins en espagnol, mais mes résultats sont bons, tout comme en éco-gestion et droit, des matières que j’ai eu en STMG." La jeune femme a néanmoins dû faire quelques efforts en français. "Quand on est assistant de manager, il faut savoir analyser des documents, rédiger des rapports, des notes de synthèse… C’est un aspect important du métier."

À quel rythme de travail a-t-il fallu s’acclimater ?

En apprentissage, Morgan se lève parfois à 6h du matin quand il travaille en entreprise. "Le rythme est intense, ce n’est pas facile de faire ses devoirs le soir. Je les fais parfois à la dernière minute…" "Il faut être rigoureux, ajoute Wafae. On a beaucoup d’informations en classe, mais cela ne suffit pas. Il faut ensuite par nous-mêmes travailler en autonomie, relire les cours, approfondir les notions…"

Ce qui change par rapport à la terminale?

"L’anglais est professionnel, tout comme l’espagnol. Nous devons acquérir un vocabulaire spécifique, pour être capable de tenir une conversation en entreprise. C’est très différent de l’anglais en terminale !" Wafae apprécie les mises en situation professionnelle. "Cet après-midi, nous avons un atelier métier. Nous devons jouer des situations de communication en anglais et en espagnol. J’aime beaucoup ces jeux de rôles." Pour Morgan, la transition entre terminale et BTS a été déroutante. "Au début, je me suis demandé ce que je faisais là. En BTS, on est tout de suite dans le "concret", ce n’est pas du tout "littéraire" comme en bac ES avec les dissertations, les commentaires de textes... Il m’a fallu un temps d’adaptation."

Votre avis sur ce BTS ?

"J’ai choisi cette formation car il y avait la possibilité de partir à l’étranger. C’est la meilleure manière d’apprendre une langue." En 2e année de BTS, la jeune femme est allée en Espagne, et a effectué un stage de deux mois à Michelin. On était logé dans un appartement, on a dû gérer notre budget. Dans l’entreprise, on nous a confié des tâches, comme l’organisation d’un concours pour mobiliser les salariés. On a gagné en maturité, en confiance en soi. On est rentré avec plus de vocabulaire, et en étant plus à l’aise à l’oral." Apprenti, Morgan va lui effectuer un séjour de deux semaines en Angleterre cette année. Avec d’autres élèves, il devra suivre des conférences en anglais et faire des présentations devant des membres de la Chambre de commerce.

Et après ?

Wafae ne sait pas encore ce qu’elle fera après son BTS. "L’année dernière, je voulais continuer en licence pro ressources humaines. Aujourd’hui, j’hésite, car le marketing et la communication m’intéresse." Morgan souhaite lui poursuivre en licence pro logistique ou management.

© photos Olivia Audemar

BTS assistant de manager, fiche d’identité

Durée : 2  ans après le bac.

Sélection : sur dossier, via une procédure commune d’accès à l’enseignement supérieur. Sélection sur dossier, entretien et/ou épreuves écrites.

Profil des admis : les titulaires d'un bac STMG avec différentes spécialités, d'un bac pro gestion-administration avec mention, et quelques bacheliers généraux.

Cadre : dans 386 établissements, dont 209 publics et 177 privés. 94 avec apprentissage.

Emploi du temps : une trentaine d’heures par semaine, auxquelles s’ajoutent des travaux personnels à la maison.

Matières : l'objectif du BTS est d’apprendre à assister un ou plusieurs managers. En plus des cours généraux (culture générale et expression, économie, droit, management), les élèves suivent des enseignements en relations professionnelles internes et externes (accueil, réunion), en information (gestion de documents, de dossiers), en aide à la décision (utilisation de logiciels), en organisation de l'action, en activités déléguées (par ex gestion des ressources humaines, matérielles, organisation d'un événement, suivi d'un dossier spécifique...). Deux langues étrangères sont au programme, 6 heures par semaine (3 heures chacune). Des ateliers métiers permettent aux élèves de simuler des situations de communication professionnelle en entreprise, en français, en anglais et dans la 2nde langue étrangère. Des stages sont prévus, notamment à l'étranger.

Charge de travail : importante. Beaucoup de travail à la maison, notamment pour les projets.

Vie de classe : entre une vingtaine et une trentaine d’élèves par classe.

Encadrement : élevé ; proximité des professeurs avec leurs élèves.

Vie extrascolaire : les activités extrascolaires sont possibles, à condition de bien s’organiser.

Validation : contrôle continu et examen.

Diplôme : le BTS est délivré aux candidats qui ont obtenu une moyenne générale supérieure ou égale à 10/20 à l’ensemble des épreuves générales et technologiques. Le BTS est reconnu à bac+2 et donne droit à 120 crédits ECTS.

Coût de la scolarité : gratuit dans les établissements publics ; payant dans les établissements privés sous contrat ou hors contrat. Les frais sont pris en charge par l’employeur dans le cas de l’apprentissage.

 

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels