Accueil Choisir mes études Après le bac Organisation des études supérieures Les licences Sciences, technologie ou santé

Licence de mécanique : précision et technologies de pointe

publication : 23 janvier 2017
Mécanique des fluides, des matériaux et des structures, mécatronique, robotique... les étudiants vont découvrir les différentes facettes de la mécanique en licence à l'université. La formation commence par une approche scientifique pluridisciplinaire avant de proposer des spécialisations dans divers domaines d'application.

Les licences mécaniques

Quel accès en licence de mécanique ?

En L1 : bac S recommandé ou STI2D avec un bon niveau général en sciences. Quelques universités proposent une mise à niveau scientifique pour les bacheliers technologiques.

En L2 ou L3 (en fonction du dossier) : après une prépa scientifique, un DUT ou éventuellement un BTS en mécanique, voire en physique, en électronique... (par exemple : DUT génie mécanique et productique, DUT génie industriel et maintenance, DUT mesures physiques, BTS conception de produits industriels...).

Témoignage : un bagage en mathématiques nécessaire

"Notre licence de mécanique démarre par un portail commun associant principalement les mathématiques, la physique et l'informatique. C'est en L3 que les étudiants doivent choisir l'un des parcours proposés : "modélisation et calculs en mécanique" ou "sciences et technologies en mécanique". Il est fortement recommandé d'être titulaire d'un bac scientifique pour entreprendre ce cursus, notamment le parcours modélisation qui est commun avec la licence de mathématiques. Les bacheliers STI2D peuvent aborder cette licence, à condition d'avoir un bon dossier scolaire et surtout un très bon niveau en mathématiques. Celles-ci constituent en effet des outils incontournables pour modéliser et résoudre des problèmes mécaniques."

Loïc Daridon, directeur des études de la licence de mécanique à l'université de Montpellier 2

Au programme de la licence de mécanique

Un portail scientifique à l'entrée

La 1re année (L1) est souvent intégrée à un portail commun aux licences de sciences. Par exemple : informatique ; sciences de l'ingénieur ou maths, informatique, physique, ingénierie. Les enseignements de ce portail se situent dans la continuité de ceux du bac scientifique.

Pendant 1 ou 2 semestres, parfois jusqu'à 4, l'étudiant a ainsi la possibilité de tester la mention dans laquelle il est inscrit et éventuellement d'en changer. Il acquiert également une large culture scientifique avant de se spécialiser dans une discipline.

Au cœur de la mécanique

Tout en restant pluridisciplinaires, la L2 et la L3 se centrent sur la mécanique. Sont abordés : la mécanique des solides rigides (mouvement des systèmes indéformables) et ses différentes applications, comme la robotique ; la mécanique des milieux continus, dont les grands domaines sont la mécanique des fluides (hydraulique, aérodynamique...) et la mécanique des solides (matériaux et calcul des structures...) ; la démarche de modélisation et de simulation en mécanique ; le calcul scientifique et la CAO (conception assistée par ordinateur) des pièces mécaniques...

Formation à la fois scientifique et technique, la part de la pratique (travaux dirigés et travaux pratiques) est aussi importante que la théorie (cours magistraux).

 

Témoignage : vers la conception de systèmes mécaniques

"Notre licence de sciences pour l'ingénieur est une formation généraliste centrée sur l'ingénierie mécanique. Elle permet aux étudiants de découvrir toutes les connaissances nécessaires à la conception d'un système mécanique, au sens large, depuis la conception assistée par ordinateur jusqu'au dimensionnement du système (calcul de structures, mécanique des fluides...), en choisissant les matériaux adaptés. Autrement dit, depuis le dessin numérique jusqu'à la réalisation concrète du système. Les étudiants peuvent ensuite se spécialiser en master dans toutes les branches de la mécanique (robotique, mécanique des fluides, aéronautique, simulation numérique) ou encore postuler en école d'ingénieurs."

Yann Gueguen, responsable de la licence de sciences pour l'ingénieur à l'université de Rennes 1

Les autres disciplines au programme

Parmi les matières scientifiques associées, on trouve les outils mathématiques (méthodes de calcul), la physique (ondes, optique ondulatoire, induction...), l'informatique, l'énergétique (transferts thermiques), parfois la chimie...

Les parcours possibles

Différentes orientations peuvent être choisies en fonction du projet professionnel. Elles prennent le plus souvent la forme de parcours de L3 (parfois dès la L2). Parmi les orientations possibles, selon les universités :

  • mécanique : la formation se partage à parts égales entre la mécanique du solide et la mécanique des fluides. Les étudiants seront amenés à analyser de multiples problèmes de mécanique afin de formaliser des modèles adaptés ;
  • génie mécanique et productique : davantage tournée vers la conception mécanique, la modélisation, l'optimisation et la production des systèmes mécaniques, cette orientation est conseillée pour les étudiants qui se destinent à des métiers industriels ;
  • ingénierie mécanique : orienté vers les aspects technologiques et appliqués de la mécanique et de l'énergétique, favorisant une entrée directe dans la vie professionnelle ;
  • mécatronique.

À noter : il n'est pas rare d'avoir un parcours mécanique proposé au sein d'une licence mention sciences pour l'ingénieur.

 

Témoignage : se préparer à la résolution de problèmes

"Notre licence permet d'acquérir les connaissances essentielles à l'expérimentation et à la modélisation en mécanique. Les TD (travaux dirigés) et les TP (travaux pratiques) représentent 60 % des enseignements. Ces travaux sont d'une part expérimentaux (machines d'essais, soufflerie...) et d'autre part numériques, effectués en salles informatiques. L'objectif est de développer les qualités recherchées en mécanique : capacité à formuler un problème adapté, à le résoudre par un travail en autonomie et en équipe. Ainsi armés, les étudiants peuvent poursuivre vers des masters de mécanique orientés vers la recherche et le développement, la modélisation, l'expérimentation, l'ingénierie mécanique, dans de nombreuses spécialités (aéronautique et espace, matériaux et structurés avancés, acoustique, sciences du feu et ingénierie de la sécurité incendie...)."

Georges Marius Cocou et Alain Garino, responsables de la licence de mécanique à l'université d'Aix-Marseille

Et après ?

Licence pro. Après la L2, il est possible de rejoindre, sur dossier, une licence professionnelle, en 1 an en mécanique. Objectif : se spécialiser dans un secteur où la mécanique est fortement présente (aéronautique et espace, énergie, travaux publics...) ou acquérir une double compétence (mécanique/technico-commercial ; mécanique/maintenance...).

Master. Après la L3, la plupart des étudiants poursuivent dans un master en lien avec un domaine d'application de la mécanique : mécanique des fluides, des matériaux et des structures, génie mécanique, mécatronique...

Pour préparer les concours du professorat, comme le CAPET sciences industrielles de l'ingénieur option ingénierie mécanique, il faut s'inscrire en master MEEF (métiers de l'enseignement, de l"éducation et de la formation.

École d'ingénieurs. Via les admissions parallèles, les titulaires d'une L2 ou d'une L3 peuvent intégrer une école d'ingénieurs (en 1re année du cycle d'ingénieur), notamment celles proposant une spécialisation en mécanique ( Insa Rouen, ENSMM...). Le recrutement s'effectue sur concours ou sur titre (dossier et entretien). Certaines universités dispensent des parcours renforcés pour se préparer à ces concours.

Imprimer

Les publications de l'onisep

  • études
  • métiers
  • Université, bien choisir sa licence, collection Dossiers
    Université, bien choisir sa licence
    Université, bien choisir sa licence
    collection Dossiers
    parution en mars 2017
    Dans ce dossier : les 45 mentions de licence réparties en quatre domaines d'enseignement, de nombreux éléments sur la vie pratique de l'étudiant/e et ses perspectives d'études
    Ecoles d'ingénieurs, collection Dossiers
    Ecoles d'ingénieurs
    Ecoles d'ingénieurs
    collection Dossiers
    parution en novembre 2016
    Pour bien choisir son école : concours, écoles, études, débouchés
  • Les métiers de la mécanique, collection Parcours
    Les métiers de la mécanique
    Les métiers de la mécanique
    collection Parcours
    parution en avril 2014
    Un point complet sur les métiers et formations post-bac de la mécanique
* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels