Onisep.fr, l'info nationale et régionale sur les métiers et les formations
Accueil Choisir mes études Après le bac Étudier en Europe

Tester son niveau en langues

Publication : 26 mai 2019
TOEIC, TOEFL, DELE… de nombreuses universités étrangères exigent un niveau de langues minimum pour accepter un étudiant français. Zoom sur les principaux examens et tests à connaître.

Tester son niveau de langues

 "Anglais lu, écrit, parlé"…

  • Le TOEFL (Test of English as a Foreign Language) est un test américain qui permet d’évaluer les connaissances des étudiants qui souhaitent intégrer une université anglophone. Il est reconnu par plus de 10 000 établissements d’enseignement supérieur, dans plus de 150 pays. En France, les candidats passent la version internet, le TOEFL iBT (Internet based-Test).
  • Le TOEIC (Test of English for International Communication) est utilisé par les recruteurs lors des entretiens, mais également par de grandes écoles (d’ingénieurs ou de commerce principalement).
  • L’IELTS (International English Language Testing System) est un test britannique et concerne les étudiants souhaitant partir étudier à travers le monde dans une université anglophone. Ce test est aussi utilisé dans les questions d’immigration au Royaume-Uni, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande.
  • Les diplômes de Cambridge proposent des certifications britanniques

Espagnol et Allemand

Pour l’espagnol, l’Institut Cervantes délivre le DELE (Diplomas de Espaňol como Lengua Extrangera) à plusieurs niveaux de certification.

Pour l’allemand, le Goethe Institut propose des certifications de différents niveaux (Goethe-Zertificat, TestDaf, OnDaf, par exemple).

Le CLES : multilingue et gratuit

Le CLES (Certificat de compétences en langues de l’enseignement supérieur) est destiné aux étudiants inscrits dans l’enseignement supérieur, quel que soit leur année de formation. Selon les centres d’examens, la première passation peut être gratuite pour les étudiants de l’établissement. Cette certification accréditée par le ministère de l’éducation nationale et de la Jeunesse concerne de nombreuses langues (allemand, anglais, arabe, espagnol, grec moderne, italien, polonais, portugais, russe, etc.).

Tests ou diplômes ?

Les résultats de ces tests ou certificats ou diplômes proposent de se situer par rapport au CECRL (cadre européen commun de référence pour les langues). L’examen pour préparer un diplôme est plus complet et plus long (épreuves de compréhension et d’expression écrites et orales, entretiens…) que le test. Un test de langue a une durée limitée dans le temps alors qu’un diplôme de langue est acquis de manière définitive. Pour entrer dans une université dont l’enseignement est en anglais, un diplôme de moins de 2 ans peut toutefois parfois être demandé.

Et le chinois... Le ministère de l’Éducation chinois a conçu le HSK (Hanyu Shuiping Kaoshi), un test de maîtrise du chinois (mandarin) qu'il est possible de passer dans des centres en France pour un coût de 15 à 50 € selon le niveau. Il existe aussi le TOCFL (Test of Chinese as a Foreign Language) proposé par Taïwan et qui s’inspire du CECRL. En version papier ou en version numérique, ce test est proposé par plusieurs centres en France.

Combien ça coûte ?

Hormis le CLES (gratuit pour la première présentation dans l’établissement d’origine), il faut compter en moyenne 80 à plus de 200 euros, avec des tarifs variables selon le niveau de certification. Quelques exemples en 2019 : de 95 à 170 € pour le DELE, 235 euros pour l’IELTS, $255 (environ 225 euros) pour le TOEFL iBT.

Imprimer

Les publications de l'Onisep

* Prix hors frais de port

Haut de page

Vient de paraître

Pour
les professionnels

Mon orientation en ligne